Remplacement des capteurs à effet Hall d’un moteur de monocycle électrique (ou gyroroue)

 
 

Voici le dernier article de cette série, et pourtant c'est l'opération qui a été la plus importante pour ma roue, puisque l'origine de son principal problème venait d'un ou plusieurs capteurs à effet Hall déféctueux.

hall-sensor-01

Un matin j'allume ma roue, (qui avait encore fonctionné la veille), et celle-ci se met à faire de grosses sacades puis débraye avec un double bip / seconde.

C'est ce qui m'a incité à démonter le moteur. J'avais également vu que ce problème était répertorié dans la liste des "problèmes et solutions" qui circule sur le net.
 

hall-sensor-02

Après avoir nettoyé la carte au WD40,  j'avais constaté que la 2ème soudure en partant de la gauche, avait l'aspect d'une soudure sèche.

Le problème a malheureusement subsisté après avoir refait cette soudure, j'ai alors décidé de changer les trois capteurs à effet Hall. Autant les changer tous, d'une part parceque je n'avais pas les outils spéciaux pour les tester, mais aussi parceque je voulais éviter de remettre ça dans six mois.

Sur le net je n'ai malheureusement pas trouvé le circuit imprimé incluant les trois capteurs déjà soudés. Ce qui aurait permis de renouveller également cette petite carte, qui vu son état, avait dû boire la tasse plus souvent qu'à son tour.

hall-sensor-03Présence de corrosion également, sur les soudures côté verso du circuit imprimé. Donc nettoyage au WD40 puis désoudage des trois capteurs. Comme les pastilles n'étaient plus en très bon état, j'ai gratté quelques milimètres de chacune des pistes correspondantes pour faire réapparaître le cuivre et les re-étamer afin de m'assurer de la bonne conduction. Ensuite on aspire à nouveau l'excès de soudure afin de pouvoir enfiler les composants dans les pastilles.

L'idée c'est de faire la maximum pour que tout soit prêt au moment de souder les nouveaux capteurs. En effet ceux-ci ne supportent pas très longtemps la chaleur (cf. spec. pdf), il faut donc être le plus bref possible lorsqu'on les soude.

Mais d'abord, il faut déloger les trois vieux capteurs. Ils sont bien incrustés (collés) dans leurs logements. Un petit burin et un cuter, permettront de les extraire par petits bouts.

hall-effect-sensorAvant de les attaquer, il ne faut pas oublier de sortir la loupe pour prendre leur référence. Dans mon cas : 41F / 449. La deuxième ligne "449" correspond le plus souvent à la date de fabrication (année / semaine) elle est sans importance, il faut retenir la première ligne, soit "41F".

Une recherche sur internet m'a permis de trouver les références correspondantes, j'ai alors pris la référence SS41 Honeywell auprès de Farnell, afin d'être livré rapidement.

 

hall-sensor-04Dans l'attente des capteurs, on replace la feuille isolante et on la fixe avec quelques points de silicone sur les bobines. On prépare de la gaine thermo rétractable pour isoler les pattes, (le cas échéant de la gaine de fil dénudé peut aussi faire l'affaire). Une fois les capteurs disponibles, on les mets en place en formant les pattes puis on resoude les trois nouveaux capteurs, en laissant reffroidir entre chaque soudure, pour éviter la surchauffe.

Enfin il ne reste plus qu'à introduire les capteurs dans leurs logements avec de la résine époxy, en assurant leur maintient pendant le durcissement de la résine.

Après quoi il n'y a plus qu'à refixer le circuit imprimé avec quelques coussinets de silicone et le tour est joué !

Retour au sommaire