Vérifier l’étanchéité de son bas moteur(et même le haut d’ailleurs)

Que ce soit après une opération de maintenance, comme le changement des roulements de vilebrequin et joints spi, ou parce que le moteur connaît des dysfonctionnements, il peut-être intéressant de s'assurer de son étanchéité.

Cette opération ne nécessite pas de démonter tout le moteur, mais simplement de déposer le carbu et la boîte à clapets. Soit un moyen simple et facile à mettre en oeuvre :

 

plaque_etancheiteune plaque en métal, suffisamment épaisse pour assurer une pression homogène à l'aide de deux vis.

Trois trous bien placés, puis on récupère une chambre à air, dont on découpe la valve, en laissant assez de caoutchouc autour pour couvrir toute la surface.

Le piston, en position haute, se chargera d'obstruer l'échappement.

mesure_etancheite

Il est normal que ce ne soit pas étanche à 100% comme une chambre à air, il y a de petites déperditions au niveau des joints spi, de l'échappement voir de la bougie, (pour ceux qui ont le fameux insert culasse/bougie).

Lors de ma dernière mesure, (suite au remplacement des roulements de vilo), j'ai mis 4,5 bars et il a fallu 15 minutes pour que ça tombe à 0.1 bar. Pour moi, c'est ok !

En cas de fuite plus prononcée, on peut prendre de l'eau savonneuse et asperger les endroits suspects. Les bulles révéleront les fuites.

Comments are disabled